Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Orphelins de Simitra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shamanixx
Bibliothèque Rose
shamanixx

Nombre de messages : 382
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyDim 11 Nov 2012 - 8:02

Les Orphelins de Simitra Simitr10


Sous le beau ciel de Grèce, dans l'humble demeure bâtie au bord de la grande route, ils sont deux enfants heureux : Mina, la jolie petite fille, et Porphyras son grand frère.

La vie est simple, l'aisance va venir dans le foyer... Mais la catastrophe fond sur cette paisible famille. La terre a tremblé; le nid est détruit. Les orphelins s'en iront sous des cieux lointains que Porphyras, avec sa bonne humeur et sa joie de vivre, trouvera intéressants, mais qui attristent tant la petite Grecque.

Où Mina s'est-elle enfuie? Pourquoi a-t-elle disparu de cette accueillante Hollande? Au milieu de son chagrin, le petit Grec ne se décourage pas, ne se découragera jamais. L'espoir vit en lui, opiniâtre et déjà vainqueur. Il le soutiendra pendant cette longue recherche à travers des pays inconnus, au milieu de Paris, vers cette belle Provence, image fidèle et joyeuse de la Grèce.

Comment Porphyras, grâce à son espoir tenace, parviendra-t-il à reconstruire son bonheur, à réaliser son rêve d'enfant? Voilà ce que révèle ce livre où le sourire se mêle à l'émotion, où le pathétique discret se cache derrière les reparties drôles de ce petit Grec qui a toujours cru en la vie.
Revenir en haut Aller en bas
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2289
Age : 64
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyDim 18 Nov 2012 - 23:08

Bon ce n'était peut-être pas un titre assez fédérateur... pourtant au moins un message de je ne sais plus qui et que je n'ai pas retrouvé en disait le plus grand bien... deux heures de colle pour tout le monde si l'admirateur ne se manifeste pas !

Les Orphelins de Simitra Panneaux


J'ai bien aimé ce livre Bonzon pur sucre, avec peut-être un peu moins d'attachement que pour les romans "océaniques" ( Du Gui pour Christmas, J'irai à Nagasaki, Delph le Marin...) mais c'est du pur atavisme et en fait j'aime que Bonzon ait comme dans sa vie ces deux lieux de prédilection pour ses romans, le Sud et sinon le Nord, du moins le Nord-Ouest... la seule incursion que j'aie lue de lui dans le Grand Nord Un secret dans la nuit polaire étant à mon avis moins réussie (on pourra en discuter un jour, j'ai vu qu'il y avait des avis contraires !).

C'est une histoire très touchante comme toujours avec cette fois tout de même un traumatisme "fondateur" très brutal, un tremblement de terre en Grèce qui prive un jeune garçon et sa petite sœur de leurs parents (je me demande si PJB, intéressé comme bon nombre d'auteurs des années cinquante par l'"atomique" aurait mis aujourd'hui en scène un accident nucléaire?). Le petit bonhomme, Porphyras, qui voulait tant un "bel uniforme rouge de pompiste" pour travailler avec son père est drôle, émouvant, on a envie de le serrer dans ses bras... mais le chagrin et les épreuves le feront vite mûrir et devenir un "petit homme" responsable...

C'est "amusant", bien entre guillemets, de voir comme la Grèce était déjà considérée à l'époque y compris par ses propres habitants comme un pays pauvre peinant à nourrir ses enfants, et devant envoyer ses orphelins à l'étranger dans un pays "plus riche"... sans doute part de vérité et part d'imagination de l'auteur. On suit avec tendresse et émotion le parcours des enfants, en particulier celui de Porphyras, qui malgré son dur apprentissage de la vie, garde jusqu'au bout quelque chose du petit garçon têtu et optimiste. De belles rencontres, comme toujours chez Bonzon, mais peut-être plus qu'ailleurs bien ancrées dans la réalité, ce n'est pas un conte de fées et il rencontre de braves gens et non des bienfaiteurs miraculeux...

Peut-être pas le roman le plus abouti de Bonzon, c'est parfois un peu maladroit et sans doute pas toujours bien construit, mais à mon avis l'un des plus touchants, dont on n'oublie pas les et surtout le personnage, et de ceux qui font penser que l'auteur devait être vraiment "quelqu'un de bien"...
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyLun 19 Nov 2012 - 7:16

Je ne suis pas le "grand admirateur" que tu recherches, de ce roman ! Mais surement un admirateur ! Je le relirai dés que j'aurai enlevé mes "chaussons verts" de Saint-Marcoux !
Je veux juste parler de ta constatation du Bonzon Nord-sud !
Cela correspond évidemment à ses deux lieux de vie !
Sa naissance et sa jeunesse en Normandie, puis le reste de sa vie dans le sud.
Lorsqu'on parlera, (on l'a déja fait un peu) de ses romans normands, Delph le marin, J'irai à Nagasaki, Du gui pour Christmas, ou des HLM se passant dans le Cotentin, je pourrai apporter plus !
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
shamanixx
Bibliothèque Rose
shamanixx

Nombre de messages : 382
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyLun 19 Nov 2012 - 14:50

Avant de donner mon avis sur ce livre que j'ai lu en septembre,il faut que je le retrouve et que je le parcours vite fait pour ne pas dire de bêtise.

Mais en ce moment tous mes livres sont dans des cartons, en attendant que je monte une nouvelle bibliothèque car je suis en plein travauxx de tapisserie à la maison.

j'ai donc lancé ce sujet mais pour le moment je ne peuxx rien dire de plus !!
(et juste pour info je suis en train de lire le premier bouquin qui m'est tombé sous la main, à savoir "le mystère des singes verts" d'Enid Blyton que je n'aime pas et du coup je n'avance pas dans ma lecture !)
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyMer 21 Nov 2012 - 12:35

Bon, mission accomplie, je viens de relire ce titre.
Globalement, un bon Bonzon, un Bonzon classique !
Sans doute pas le meilleur pour moi...
Toujours le même amour de gens, surtout des gens modestes.
Le récit est toujours fluide, agréable...
J'apprécie la découverte des pays, bien campés !
Bon, toujours trop "sud" comme si la pluie et le vent étaient une calamité !
(Pourtant, ses racines normandes... )
Et cet amour de porphyras pour les pompes a essence m’agace un peu ! Préférer l'odeur du pétrole à celles de la cuisine ! humpf !
J'aime aussi le passage ou porphyras travaille chez un restaurateur grec ! Bonzon sait bien dépeindre les arrivistes, les profiteurs...
Par contre, le départ de porphyras de Hollande à la recherche de sa soeur ne tient pas debout ! Il part au pur hasard ! Aucune chance ! C'est tiré par les cheveux...

L'aventure arrivée à Mina est plus plausible !
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2289
Age : 64
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyJeu 22 Nov 2012 - 22:26

Merci Serge, j'espère que d'autres bonzoniens (bonzonistes?) feront aussi part de leurs impressions !

Comme toi je me sens plus attirée par ses romans se déroulant sur ou près de l'eau salée et plus grise ou verte que bleue... mais sans verser dans la psychologie à deux sous il me semble qu'en plus de sa double culture Manche/ Drôme il y avait quelque chose chez PJB qui était en résonance avec ces pays chauds mais aussi très pauvres ( Espagne, Grèce, Portugal...) où se situe quand même une bonne part de ses romans. Bien sûr la Famille HLM n'est pas riche, pas plus que les 6C, Delph ou Phil non plus. Mais j'ai l'impression que dans les livres "du Sud" il y a quelque chose de plus, une mélancolie plus violente, de l'âpreté, oserai-je une certaine cruauté du plein soleil ? je n'ai jamais pensé que "la misère était moins dure au soleil" je crois au contraire qu'elle y est plus éclatante. Et même si les fins sont pratiquement toutes heureuses - l'exception à ma connaissance se situant justement dans l'un de ces romans - sans doute un côté de sa personnalité, plus secret peut-être, avait-il une particulière affinité avec ces enfances et jeunesses difficiles, dramatiques, souvent un peu farouches et en tout cas plus individualistes que celles de la partie Ouest de son œuvre... dont paradoxalement ce n'est pas le versant solaire mais plus sombre (toutes proportions gardées !).

Je suis bien consciente que ce que je dis là fait un peu cliché (on n'est pas loin de Carmen !) et peut sûrement être contredit mais je crois quand même qu'il y a chez lui quelque chose, de profondément sincère et vibrant, qui s'accorde avec ces fiers gamins de l'Europe du Sud...

La recherche de sa sœur par Porphyras n'est pas tout à fait absurde, il pense qu'elle a dû essayer de rejoindre les seules personnes avec qui ils avaient sympathisé en Hollande et qui étaient partis pour le sud de la France ( si la mémoire ne me fait pas défaut, j'ai passé le livre à ma fille!).

Sinon, HS complet, mais j'y pense maintenant, as-tu vu qu'il y avait une publication des lettres de Sido à Colette ? bien sûr ce n'est pas la plume de la magicienne ( comme tu le sais sûrement les siennes ont été brûlées par son frère; pour ma part je l'ai appris par Télérama que je trouve souvent bien bobo et agaçant mais aussi parfois utile ) toutefois ça peut être intéressant ? dans la hotte du pépé Noël peut-être ? quoique, s'il est normand il ne dira sûrement ni oui ni non...

santa
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyVen 23 Nov 2012 - 7:44

mouette a écrit:

Sinon, HS complet, mais j'y pense maintenant, as-tu vu qu'il y avait une publication des lettres de Sido à Colette ? bien sûr ce n'est pas la plume de la magicienne ( comme tu le sais sûrement les siennes ont été brûlées par son frère; pour ma part je l'ai appris par Télérama que je trouve souvent bien bobo et agaçant mais aussi parfois utile ) toutefois ça peut être intéressant ? dans la hotte du pépé Noël peut-être ? quoique, s'il est normand il ne dira sûrement ni oui ni non...

santa

HS on :
J'ai presque tout ce qui est paru sur Colette !
Le père Noël est maintenant au courant ! Very Happy
Figure toi qu'une année... les père Noël m'ont offert le même livre... en double !
lol!

HS off
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyVen 23 Nov 2012 - 7:51

mouette a écrit:
Merci Serge, j'espère que d'autres bonzoniens (bonzonistes?) feront aussi part de leurs impressions !

Comme toi je me sens plus attirée par ses romans se déroulant sur ou près de l'eau salée et plus grise ou verte que bleue... mais sans verser dans la psychologie à deux sous il me semble qu'en plus de sa double culture Manche/ Drôme il y avait quelque chose chez PJB qui était en résonance avec ces pays chauds mais aussi très pauvres ( Espagne, Grèce, Portugal...) où se situe quand même une bonne part de ses romans. Bien sûr la Famille HLM n'est pas riche, pas plus que les 6C, Delph ou Phil non plus. Mais j'ai l'impression que dans les livres "du Sud" il y a quelque chose de plus, une mélancolie plus violente, de l'âpreté, oserai-je une certaine cruauté du plein soleil ? je n'ai jamais pensé que "la misère était moins dure au soleil" je crois au contraire qu'elle y est plus éclatante. Et même si les fins sont pratiquement toutes heureuses - l'exception à ma connaissance se situant justement dans l'un de ces romans - sans doute un côté de sa personnalité, plus secret peut-être, avait-il une particulière affinité avec ces enfances et jeunesses difficiles, dramatiques, souvent un peu farouches et en tout cas plus individualistes que celles de la partie Ouest de son œuvre... dont paradoxalement ce n'est pas le versant solaire mais plus sombre (toutes proportions gardées !).

Je suis bien consciente que ce que je dis là fait un peu cliché (on n'est pas loin de Carmen !) et peut sûrement être contredit mais je crois quand même qu'il y a chez lui quelque chose, de profondément sincère et vibrant, qui s'accorde avec ces fiers gamins de l'Europe du Sud...

La recherche de sa sœur par Porphyras n'est pas tout à fait absurde, il pense qu'elle a dû essayer de rejoindre les seules personnes avec qui ils avaient sympathisé en Hollande et qui étaient partis pour le sud de la France ( si la mémoire ne me fait pas défaut, j'ai passé le livre à ma fille!).

Sinon, HS complet, mais j'y pense maintenant, as-tu vu qu'il y avait une publication des lettres de Sido à Colette ? bien sûr ce n'est pas la plume de la magicienne ( comme tu le sais sûrement les siennes ont été brûlées par son frère; pour ma part je l'ai appris par Télérama que je trouve souvent bien bobo et agaçant mais aussi parfois utile ) toutefois ça peut être intéressant ? dans la hotte du pépé Noël peut-être ? quoique, s'il est normand il ne dira sûrement ni oui ni non...

santa

Pour les rapports Nord Sud ... je la ressens comme deux sensibilités différentes...
Exubérance et "exagération" des sentiments, des plaintes, des paroles au sud...
Retenue et secret, sentiments cachés au Nord...
Sans doutes les même peines et les même souffrances, mais des façons différentes de les exprimer... de les cacher ou de les montrer
C'est un peu simple, mais comme un Pagnol et un Maupassant, auteurs que j'adore tous les deux !
Les pleureuses, les lamentations, sont souvent situées au sud ?
Les sentiments cachés, les refoulements au nord...
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2289
Age : 64
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyDim 25 Nov 2012 - 23:30

Bonsoir à Serge et à tous...

Je trouve justement que dans ses évocations "sudistes" il ne s'inscrit pas dans une veine Pagnol, méridionale et exubérante (ce qui ne veut pas dire que Pagnol soit toujours gai) mais, en simplifiant beaucoup, plus dans une atmosphère "espagnole" plutôt austère qu'italienne et extravertie, bien qu'il ait vécu dans le sud-est... mais du moins comme écrivain il avait sans doute un penchant à une certaine mélancolie et comme tu le dis une réserve héritée peut-être de régions au ciel gris où on est sensible mais où "on se tient" !

C'est d'ailleurs amusant de constater que, du moins dans mon souvenir, le seul roman de lui que j'ai lu se passant en Italie (y en a-t-il d'autres? je ne suis pas une experte) Le Cheval de Verre, est plutôt vif, enlevé, laissant plus de place à l'action qu'à la mélancolie !

Nous arrivons à la fin du mois... mais je propose de laisser à Shamanixx le temps de fouiller dans ses cartons et peut-être à d'autres le temps de s'exprimer, et de ne commencer un nouveau Bonzon qu'avec la nouvelle année, si les Mayas ne nous ont pas mangés tout crus !
Je proposerais pour alterner un livre plus "nordiste" par exemple La Promesse de Primerose ?

J'espère que cette année le Père Noël ne verra pas double... est-il à l'abri d'un petit abus de calva avec la teurgoule ??

Les Orphelins de Simitra 301903
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyLun 26 Nov 2012 - 7:47

mouette a écrit:
Bonsoir à Serge et à tous...

Je trouve justement que dans ses évocations "sudistes" il ne s'inscrit pas dans une veine Pagnol, méridionale et exubérante (ce qui ne veut pas dire que Pagnol soit toujours gai) mais, en simplifiant beaucoup, plus dans une atmosphère "espagnole" plutôt austère qu'italienne et extravertie, bien qu'il ait vécu dans le sud-est... mais du moins comme écrivain il avait sans doute un penchant à une certaine mélancolie et comme tu le dis une réserve héritée peut-être de régions au ciel gris où on est sensible mais où "on se tient" !

C'est d'ailleurs amusant de constater que, du moins dans mon souvenir, le seul roman de lui que j'ai lu se passant en Italie (y en a-t-il d'autres? je ne suis pas une experte) Le Cheval de Verre, est plutôt vif, enlevé, laissant plus de place à l'action qu'à la mélancolie !

Nous arrivons à la fin du mois... mais je propose de laisser à Shamanixx le temps de fouiller dans ses cartons et peut-être à d'autres le temps de s'exprimer, et de ne commencer un nouveau Bonzon qu'avec la nouvelle année, si les Mayas ne nous ont pas mangés tout crus !
Je proposerais pour alterner un livre plus "nordiste" par exemple La Promesse de Primerose ?

J'espère que cette année le Père Noël ne verra pas double... est-il à l'abri d'un petit abus de calva avec la teurgoule ??

Les Orphelins de Simitra 301903


Oui, j'ai poussé un peu loin avec Pagnol ! Disons qu'il y a des auteurs du Sud plus mesurés, plus retenus, comme Henri Bosco, ou Giono...

Bon, je dois aussi reconnaitre que je fais plus honneur (avec modération) au calva (de ferme) qu'au >teurgoule< !

Je suis partant pour "La promesse de Primerose", ou, "Du gui pour Christmas"... (qui serait de saison !)
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
shamanixx
Bibliothèque Rose
shamanixx

Nombre de messages : 382
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyLun 26 Nov 2012 - 15:39

Admin-Serge a écrit:


Je suis partant pour "La promesse de Primerose"

Ce livre est sur ma table de nuit !!

(je ne voudrais pas influencer, hein...)
Revenir en haut Aller en bas
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2289
Age : 64
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyLun 26 Nov 2012 - 23:41

Merci Serge et Shamanixx, je propose donc que nous commentions La Promesse de Primerose peut-être plus "répandu" que Du Gui pour Christmas, qu'on pourrait réserver pour novembre ou décembre prochain ? d'ici là beaucoup l'auront sûrement noté et trouvé au cours de la nouvelle saison de VG !!
Mais on laisse tout le mois de décembre à nos orphelins pour trouver des plumes secourables et à Shamanixx - c'était bien toi l'admirateur? - pour mettre en l'air le contenu de ses cartons et pour placer les Orphelins au-dessus de la Promesse !
Priorité au concret !
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
shamanixx
Bibliothèque Rose
shamanixx

Nombre de messages : 382
Age : 47
Localisation : France
Date d'inscription : 16/05/2011

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyMar 27 Nov 2012 - 18:24

mouette a écrit:

Shamanixx - c'était bien toi l'admirateur?

Oui ! Oui !

Pour la petite histoire, je me suis replongé avec bonheur dans les SIX COMPAGNONS il y a 2 ans environ et quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur ce site dédié à la littérature de mon enfance après une brève recherche sur le Net.
Grâce à tous les passionnés de ce forum, j'ai découvert d'une part la série "Famille HLM" de Paul-Jacques BONZON mais également une riche biographie en marges de ces séries. Et là je peuxx dire que j'adore cet auteur, son écriture, ses belles histoires pleines d'émotions et de fraternité.

Pour en revenir au ORPHELINS DE SIMITRA, c'est un livre qui est dur au début avec la mort des parents de Porphyras et de sa soeur Mina. Emouvante également leur séparation forcée. Puis ensuite l'acharnement du petit grec à retrouver sa soeur à travers la Hollande puis la France. C'est cet acharnement que je trouve un peu exxagéré dans ce livre, mais également dans "J'IRAI A NAGASAKI" ou "LA PROMESSE DE PRIMEROSE", où le héros s'entête à chaque fois à retrouver quelqu'un de perdu et à la fin il y parvient à force de ténacité. Un joli message de persévérance mais dans la réalité c'est impossible... Je trouve celà un peu "exxagéré" et pas du tout réaliste...

Sinon j'aime bien cette idée, cette fixxation sur les pompes à essence, contrairement à Serge je crois.
C'est typiquement une idée de garçon. Et puis c'est original, il fallait la trouver !

Un bon livre pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
mouette
Galaxie
mouette

Nombre de messages : 2289
Age : 64
Localisation : pays de la loire
Date d'inscription : 22/09/2010

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyMer 28 Nov 2012 - 22:27

Merci Shamanixx !

Je suis bien d'accord avec toi pour l'essence, on ne peut pas dire que ce soit un choix convenu ! et pour moi ça rend ce petit bonhomme encore plus attendrissant...

La quête est vraiment un sujet récurrent chez PJB et c'est sûr qu'elle prend souvent des proportions démesurées, à travers des pays entiers voire des continents... en même temps je crois que cela contribue à ce qui fait le charme, le romantisme et la force de ses livres. Le héros ne se contente pas de dire " Dis quand reviendras-tu ?" - même si c'est magnifique- il ne se résigne pas et il part. Et nous partons avec lui loin de notre vie quotidienne... que sa quête aboutisse, c'est sans doute une convention des livres d'enfants de l'époque, mais nous aussi nous souhaitons que la nôtre en même temps aboutisse !

Finalement à présent que tu nous a fait part de tes commentaires (éclairés - merci !) tu aimerais peut-être attaquer tout de suite La Promesse ?? ou souhaites-tu un délai ? et qu'en dit Serge - et d'autres ? décision rapide, nous ne sommes pas des politiques...

Les Orphelins de Simitra Chien-da
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra EmptyJeu 29 Nov 2012 - 7:12

Ben c'est simple !
OK pour Primerose !
On lance !
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Contenu sponsorisé




Les Orphelins de Simitra Empty
MessageSujet: Re: Les Orphelins de Simitra   Les Orphelins de Simitra Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Orphelins de Simitra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Paul-Jacques Bonzon" du mois-