Livres d'enfants
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Carte graphique MSI Radeon RX 6700XT Gaming X 12 Go à 869,99€
869.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Michel à Rome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Michel à Rome Empty
MessageSujet: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyDim 3 Fév 2013 - 3:03

J'ouvre ce fil de discussion pour commenter "Michel à Rome"

Michel à Rome Mini_440876MichelARome
Lien Direct

Résumé :
Ces vacances à Rome, Michel et Daniel s'en promettent monts et merveilles. Or, les anicroches se produisent dès l'arrivée à l'aérodrome : au lieu de leurs parents, ce sont deux policiers italiens qui accueillent les jeunes voyageurs... et les suivent jusqu'à leur hôtel.
Ce n'est qu'un commencement ! Michel, Daniel et leur amie Christina se sentent bientôt seuls, désarmés en face d'une bande organisée. Une bande qui ne s'embarrasse pas de scrupules !
Michel n'entend pas se laisser intimider... mais à qui se fier ?


Dernière édition par Oscar le Mar 19 Fév 2013 - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur X
Galaxie
Monsieur X

Nombre de messages : 3022
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyMer 6 Fév 2013 - 9:50

Je viens d'en terminer la relecture Very Happy Je persiste et signe : il fait assurément partie de mon top 10 !

Oscar a écrit:
Mon avis:
Pour moi c'est un des meilleurs Michel.

Eh ... nous sommes plusieurs à partager ce sentiment Very Happy

Deux petits bémols (liés l'un à l'autre d'ailleurs) (pour rester objectif tout de même) :
1/ Le premier a été relevé par mon gamin : "Le coup du traître me fait penser à M. et Monsieur X". Mouais, pas faux...
2/ Ce traître justement est considéré comme "suspect mais non-traître avéré" (suspense oblige) jusqu'à la page 218 ... et tout à coup à la page 221 on en parle comme d'un fait définitif alors que dans le déroulement du récit (qui se déroule en "temps réel") il ne s'est produit aucun évènement, aucune discussion ayant pu apporter quoi que ce soit de suplémentaire aux personnages leur permettant d'en conclure définitivement ceci. Bref un pas grand-chose mais bon...

A part ça du grand Georges Bayard cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyMer 6 Fév 2013 - 18:31

Monsieur X a écrit:
2/ Ce traître justement est considéré comme "suspect mais non-traître avéré" (suspense oblige) jusqu'à la page 218 ... et tout à coup à la page 221 on en parle comme d'un fait définitif alors que dans le déroulement du récit (qui se déroule en "temps réel") il ne s'est produit aucun évènement, aucune discussion ayant pu apporter quoi que ce soit de suplémentaire aux personnages leur permettant d'en conclure définitivement ceci. Bref un pas grand-chose mais bon...
Pour ce point-là je pense que c'est normal: seul le père ou le professeur [qui est à l'ouest] peuvent savoir ce qui se passe.
Le lecteur sait 2-3 trucs, comme les expériences, l'association etc., mais en définitive rien du tout.

Cela renforce d'autant "ce climat - chape de plomb": on ne sait rien, les ennemis sont invisibles, etc.

C'est pour cela que trouver un suspect ne peut se faire qu'après avoir le mobile: lol! (<- ceci rappelle les films et les séries)

D'autant plus qu'il y a d'autres choses à faire plus urgente [sauver l'honneur Thérais et retrouver la famille]
Revenir en haut Aller en bas
hervé 41
Galaxie
hervé 41

Nombre de messages : 1995
Age : 57
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyJeu 14 Fév 2013 - 22:08

Ah! Michel à Rome .
je ne leclasserai certainement pas dans les 10 meilleurs:nan grrr: pour la bonne et simple raison que c'est le seul que je n'ai pas pu lire dans mon enfance .
Je me souviens bien l'avoir pris 2 fois à la bibliothèque de mon collège mais je n'ai pu dépasser un tiers du livre.
Quand on est enfant on aime que "ça pète le feu"lol! mais celui -ci est oppressant pas de mystères,de trèsors ,de grottes secrètes.
Depuis je l'ai racheté et lu:lecture: mais plus avec des yeux d'enfant alors ça change tout.
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur X
Galaxie
Monsieur X

Nombre de messages : 3022
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptySam 16 Fév 2013 - 10:02

hervé 41 a écrit:
Depuis je l'ai racheté et lu:lecture: mais plus avec des yeux d'enfant alors ça change tout.

C'est sûr ... dommage pour toi.
Je l'avais lu alors que j'avais 12-14 ans et c'est de là que vient toute mon estime... c'est certain que maintenant c'est un peu moins "facile".
Quoique quand je pense à Michel poursuit des ombres et à la super bonne surprise que m'a réservé sa relecture... Tout est encore possible.
Revenir en haut Aller en bas
hervé 41
Galaxie
hervé 41

Nombre de messages : 1995
Age : 57
Localisation : blois
Date d'inscription : 10/12/2008

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyDim 17 Fév 2013 - 20:29

"Michel poursuit de sombres "cheers cheers
C'est le meilleur pour moi:cesparfait: Michel à Rome Panneau3 Juste devant "Michel mène l'enquète".
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9462
Age : 71
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyMar 27 Aoû 2013 - 10:20

Lu aussi hier.
Pas encore un grand Michel pour moi.
Mais devant, assez largement, de Entre deux feux...
Il y a de l'action, l'enquête est touffue, complexe, (un peu méli-mélo, mais je retrouve cela dans beaucoup de Michel)
Manque d'atmosphère, d'humanité, (ressentie, pas décrite)... 
Loin de l'ambiance  des premiers Michel...
Et puis c'est mon goût, mais je préfère quand Michel vit ses aventures dans des milieux modestes, simplement...
Rome, les hôtels, bof !
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Monsieur X
Galaxie
Monsieur X

Nombre de messages : 3022
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyMar 27 Aoû 2013 - 11:02

Moi j'y apprécie particulièrement les rebondissements.
Revenir en haut Aller en bas
Phileas Fogg
Album rose


Nombre de messages : 35
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/04/2020

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptySam 23 Mai 2020 - 11:48

Je me demande combien de fois Michel se trouve ligoté, les pieds et mains liés, éventuellement bâillonné, au fil de ses aventures.
Les illustrations sont peut-être révélatrices de la fréquence à laquelle ça lui arrive : ainsi, la troisième planche en couleur de "Michel à Rome" n’est pas sans rappeler la quatrième des "Étranges vacances de Michel".
"Michel à Rome" est le troisième "Michel" que j'ai eu le plaisir de lire après "Michel et la falaise mystérieuse" et les "Étranges vacances de Michel" ; dans ces trois aventures, notre héros se retrouve séquestré et ficelé de la tête aux pieds (ou presque)...

Le rythme de ce "Michel" est particulier ; l’aventure commence assez mollement, la chaleur est étouffante en ce mois d’août à Rome, mais l’arrivée et les heures qui suivent se passent tout de même dans des conditions particulièrement inquiétantes : contre toute attente, les parents de Michel ne sont pas à l’aéroport pour les accueillir, lui et son cousin Daniel, à leur descente de l’avion ; ils ne se trouvent pas non plus à l’hôtel où la famille réunie était censée prolonger son séjour ; et puis, Michel et Daniel ne sont-ils pas suivis et surveillés par ces policiers qui les ont interpellés à l’aéroport ?

Le passage dans le musée est assez palpitant ; il représente presque la moitié de l’aventure, sinon un bon tiers ; le moment où Michel, Daniel et Christina se cachent dans une des pièces du musée, se perdent, puis se retrouvent, tient bien en haleine, je trouve.

Rome n’est pas suffisamment décrite à mon goût, le Colisée est à peine évoqué.
En même temps, compte tenu des circonstances, nos personnages n’ont pas le loisir de s’attarder et de profiter des charmes de la ville...
On ne le dit pas assez, mais les séquestrations nuisent au tourisme.

Il semble qu’il y ait toujours une référence culturelle bien choisie dans chaque "Michel" ; dans celui-ci, Rabelais : "science sans conscience n’est que ruine de l’âme" ; à méditer.
Revenir en haut Aller en bas
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 54
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptySam 23 Mai 2020 - 12:23

{HS}
Phileas Fogg a écrit:
Il semble qu’il y ait toujours une référence culturelle bien choisie dans chaque "Michel" ; dans celui-ci, Rabelais : "science sans conscience n’est que ruine de l’âme" ; à méditer.
Attention, Rabelais fait partie du courant philosophique du scepticisme.

Ce qui est acquis, c'est que "science n'est pas vérité" et que l'âme est une simple "construction irrationnelle de l'homme".
On peut « méditer » ; la science n'a pas besoin de l'âme pour "avancer"...
C'est une contrainte de moins pour sortir de l'obscurantisme Wink
{/HS}
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur X
Galaxie
Monsieur X

Nombre de messages : 3022
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/03/2011

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyLun 3 Mai 2021 - 22:49

Je l'ai terminé hier soir. Pour moi il est toujours aussi excellent !!! cheers  cheers   sunny
Quelques remarques tirées de cette nouvelle lecture :
1/ Je n'avais jusqu'ici jamais fait attention que pour une fois (il doit y en avoir d'autres, mais peu nombreuses et elles ne me viennent pas spontanément à l'esprit) les cousins se font vraiment aider par des adultes dans leur enquête, à savoir M. Perrini qui les aide à filer un suspect. Il y a également Rossoni, mais là ce n'est pas tout à fait pareil.
2/ Cristina, la correspondante italienne de Daniel, nous fait une belle démonstration de courage et est vraiment déterminante dans cette histoire. Un emploi dans lequel on aurait rêvé Martine...
3/ Sinon j'ai trouvé une nouvelle petite incohérence. Dans le dernier chapitre le photographe s'écrie (en italien donc !) que le coupable de sauve. Le sang de Michel ne fait qu'un tour et devant "La perspective de voir "le méchant" s'échapper avec son butin peut-être fut plus forte que toute prudence. Michel s'élança..." Or ce dernier ne comprend pas l'italien, c'est encore précisé quelques paragraphes plus haut : "Michel écouta lui aussi, sans comprendre." Alors comment aurait il pu comprendre ce qu'annonçait le photographe et agir en conséquence sans que quelqu'un lui ait préalablement traduit les propos du-dit photographe ? Ah c'est sûr que ça aurait nui à l'action. C'est pour ça que ça me convient en l'état.
... Peu m'importe ! Ce que j'en retiens c'est que je me suis vraiment régalé ! Michel à Rome Vacances
PS : et encore merci à DCM et Michel Forcheron pour leur édition ebook du centenaire. Michel à Rome Panneau3
Revenir en haut Aller en bas
DCM
Galaxie
DCM

Nombre de messages : 1275
Age : 55
Localisation : Bourges, Cher, France
Date d'inscription : 12/11/2011

Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome EmptyJeu 6 Mai 2021 - 7:38

Voilà un titre qui n'était pas un de mes préférés, et que j'apprécie plus à chaque relecture.

Cristina, qui est (à l'exception bien sûr de Michel, Daniel, Arthur, Martine, les jumeaux) un des rares personnages récurrents de la série (je rappelle qu'elle apparaît pour la première fois dans Michel et le brocanteur), est aussi la seule dans la deuxième participation soit à la hauteur de la première, et même un cran au-dessus.

Dans Michel à Rome, comme tu le dis, elle épaule sérieusement les cousins, leur sauve même la mise à l'aéroport, et fait preuve de beaucoup de courage dans le repaire des malfaisants.

Sûr, Martine aurait pu remplir ce rôle, mais comme l'histoire se passe à Rome, Cristina s'imposait un peu.

Content que tu aies pu apprécier ce 16ème titre dans la version "Centenaire", agrémentée de la préface de Michel Forcheron.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Michel à Rome Empty
MessageSujet: Re: Michel à Rome   Michel à Rome Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel à Rome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Vos livres du mois :: Le "Michel" du mois-