Livres d'enfants
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Document militaire de 1788

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chamane
Galaxie
Chamane

Nombre de messages : 1363
Age : 57
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 03/11/2015

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyDim 28 Juin 2020 - 13:07

Suite aux premiers commentaires sur cet ouvrage dans "Bonjour tout le monde", et avec la permission de Serge, puisqu'il ne s'agit pas d'un livre d'enfant, j'ouvre donc un nouveau sujet sur la question avec l'idée de nous interroger sur les péripéties qu'a pu connaître cet opuscule avant d'arriver jusqu'à nous. Et aussi sur la destination qu'il pourrait trouver (ou retrouver) à présent. J'ai pris la liberté de l'envoyer à Valente, qui a fait une partie de sa carrière dans l'imprimerie, pour qu'il puisse juger sur pièce, les scans me paraissant insuffisants.
Voilà : je fais appel aux fins limiers du forum (et bien sûr, à tous ceux que ça intéresse), vos suggestions sont les bienvenues.Document militaire de 1788 00234Document militaire de 1788 00326Document militaire de 1788 00138
Revenir en haut Aller en bas
Paxson
Idéal-Bibliothèque
Paxson

Nombre de messages : 813
Age : 65
Localisation : Laval
Date d'inscription : 28/02/2018

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyDim 28 Juin 2020 - 16:55

Bonjour Chamane!
Document militaire de 1788 2380397644
Merci pour la présentation de cet "extra-enfantina" (pour paraphraser "extra-terrestre") sur lequel je serais bien en peine de t'apporter le moindre éclairage.
Cependant, je te signale que l'ami Google parvient à nous en renvoyer quelques échos ici et là, notamment sur le Forum Passion-Militaria où l'édition de 1791 de ce même règlement 
fait l'objet du même type de questions :
www.passionmilitaria.com/t147204-reglements-manoeuvres-infanterie-cavalerie-1791-a-1811

De même, un exemplaire de l'édition de 1788 a été proposé à la vente chez un antiquaire spécialisé dans les armes anciennes (Bertrand Malvaux) :
www.bertrand-malvaux.com/fr/p/9871/reglement-provisoire-sur-le-service-de-l-infanterie-en-campagne-1778.html

Document militaire de 1788 F642f5e094a2b6245663ed8db43ad4ba4abd3160

Enfin, on peut trouver toute une série de documents du même ordre sur le suite suivant :
books.google.fr/books/about/Règlement_provisoire_sur_le_service_de.html?id=-DSw8KmzNAgC&redir_esc=y

Si c'est une trouvaille faite chez Emmaüs, il semblerait que tu puisses en tirer un bon prix (200 Euros évoqués sur le site Passion-Militaria). 
Avec des prix pareils, tu es sûre pour le coup de "jouer dans la cour des grands" car je doute que nos livres d'enfants n'atteignent jamais pareille stratosphère!

MAJ : le site de la BNF propose quelques éditions de ce même document réédité au début du 20ème siècle.
https://gallica.bnf.fr/services/engine/search/sru?operation=searchRetrieve&version=1.2&query=(dc.title all "Règlement provisoire de manoeuvre d'infanterie")&keywords=Règlement provisoire de manoeuvre d'infanterie&suggest=1

MAJ bis : @Chamane, je te conseille de jeter un oeil au PDF en ligne à la page suivante :
https://www.persee.fr/docAsPDF/bec_0373-6237_1957_num_115_1_449563.pdf
qui permet de mieux situer ce document dans le contexte de l'Ancien Régime.
Revenir en haut Aller en bas
https://lesalbumsroses.tumblr.com
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyLun 29 Juin 2020 - 13:08

Grand merci @Paxson pour ces précisions et surtout le dernier lien.

Quand on lit l'analyse de madame Hélène Michaud :

Citation :
Certains actes furent intitulés « provisoires » : nous
en relevons déjà en 1778, puis trois en 1784 et six en 1788¹,
dont le caractère « provisoire » est parfois reconnu dans la
teneur même de l'acte : « Ledit règlement devant être cette
année exécuté provisoirement... et recevoir ensuite la
sanction définitive de S. M. dans le code militaire dont il doit faire
partie. » On aboutit même, avec le « Règlement provisoire
sur le service de l'infanterie en campagne », du 12 août 1788,
à un. acte inachevé, dépourvu de date, en dehors de celle qui
figure sur l'analyse initiale et de toute signature. Le texte se
termine avec le titre 27 ; il est suivi d'une note explicative :
« Les titres guivans, tels qu'ils sont annoncés à la table²...
n'ayant pu, faute de temps, être achevés ou rédigés...
retrouveront leur place dans le code. Tous ces titres ne se trouvent
pas de nature à avoir besoin d'être essayés... cette année et
ils peuvent... recevoir dans le code toute la perfection dont
ils sont susceptibles. » On est très loin ici de la législation
solennelle, si loin que l'on ne s'est même pas donné la peine de
faire intervenir la seule marque d'authenticité attribuée aux
ordonnances et règlements, en l'absence du sceau royal,
c'est-à-dire les signatures du roi et d'un secrétaire d'État.

(...)

On a le sentiment, en parcourant les analyses
et, à plus forte raison, les actes eux-mêmes, des années 1787-
1788, d'un flottement certain dans le domaine de la
diplomatique : les bouleversements apportés par la Révolution ne
nous permettent pas de juger si, dans l'esprit des hommes de
gouvernement contemporains, il s'agissait d'une amorce de
réforme ou s'il faut voir là un témoignage de laisser-aller, de
décomposition. (...)

¹) Règlement du 6 mars 1778 sur la manufacture de Tulle ; « Règlement
provisoire... concernant les régimens de chasseurs... », du 10 août 1784 ; «
Règlement provisoire concernant l'habillements des appointés et musiciens » et «
Règlement provisoire concernant la cavalerie », du 17 novembre 1784; «
Règlement provisoire concernant l'administration des vivres » et « Règlement
provisoire concernant l'administration des fourrages des troupes à cheval », du
1er avril 1788 ; règlements provisoires pour la discipline de la cavalerie et de
l'infanterie, du 1er juillet 1788 ; « Règlement provisoire sur le service de
l'infanterie en campagne » et acte analogue pour la cavalerie, du 12 août 1788.

²)La table annonce quarante titres. Bibl. nat., F 4775 (1).

Source : Hélène Michaud (1920-1977)
- Conservatrice à la bibliothèque de l'Institut de France.
- Titulaire d'une thèse de lettres (Paris, 1968)

Il est clair que c'était un peu le « foutoir » sous l'Ancien Régime.

À propos de l'imprimeur Collignon à Metz :
L'imprimeur libraire plutôt royaliste, n'a pas eu beaucoup de chance en publiant
pour l'église qui venait d'être "nationalisé" :
> J. B. Collignon (1734-1794)
Imprimeur-libraire ; imprimeur de Son Excellence monseigneur l'évêque
(ou : de l'évêché) [de Metz] ; imprimeur de la Monnaie [de Metz] ;
imprimeur du commandement (1792). - Fils de l'imprimeur-libraire
 Pierre II Collignon. Reçu libraire en janv. 1771 et imprimeur en avril 1772,
en succession de son cousin germain Joseph Collignon, qui se démet en sa faveur.
Arrêté en nov. 1793 à Metz ; condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire
pour "fabrication et distribution de livres tendant à ébranler la fidélité
des citoyens". Exécuté le 29 mars 1794 à Paris. Son fils Christophe-Gabriel
Collignon, imprimeur à Châlons-en-Champagne, lui succède

TRIBUNAL INSTALLÉ PAR LA LOI DU 10 MARS 1793
(...)
affaires jugées. 8-11 germinal an II.
W 341, dossier 636, Collignon (Jean-Baptiste), imprimeur, Mort, 9 germinal

Malgré les informations de @Paxson, impossible pour moi de retrouver l'exemplaire
du dépôt légal de l'imprimeur ou du libraire.
C'est François 1er qui instaure par ordonnance le dépôt légal. Le dépôt d'un exemplaire, devait
être fait auprès de la Bibliothèque du Roi. Ce système évolue et en 1720 c'est trois exemplaires
que l'imprimeur doit faire : bibliothèque du Roi, le censeur royal & le garde des sceaux à partir
de 1785. Les imprimeurs réclamant depuis longtemps une diminution du nombre d'exemplaires...
Avec la Révolution, c'est la fin du dépôt légal en fin d'année 1790, au nom de la liberté d'expression.
Courte interruption jusqu'en juillet 1793, le dépôt légal devient facultatif mais nécessaire pour
faire valoir la propriété littéraire. La procédure de dépôt légal sera de nouveau obligatoire en 1810.
En théorie on devrait donc trouver le dépôt légal de notre « Règlement » à la BNF.
C'est ce qu'il faudrait rechercher.

Chamane a écrit:
(...) Valente, qui a fait une partie de sa carrière dans l'imprimerie,
Avec 6 mois d'intérim, c'est me donner un "savoir" que je n'ai pas Chamane Wink
À la base, je suis électronicien de maintenance avec une formation CPU. Dans ma "jeunesse",
je parlai l’hexadécimal et écrivait en assembleur sans trop de "fotes d'ortografes", par rapport au Français. Wink

Bravo & merci Chamane pour avoir ouvert ce sujet.
Ce document militaire de 1788 a une histoire et son état
laisse supposer de nombreux périples en sachant son lieu
d'origine. La Guerre de Vendée explique peut-être son état.

À suivre...


Dernière édition par ValenteII le Jeu 2 Juil 2020 - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paxson
Idéal-Bibliothèque
Paxson

Nombre de messages : 813
Age : 65
Localisation : Laval
Date d'inscription : 28/02/2018

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyLun 29 Juin 2020 - 14:31

Merci ValenteII pour ton intervention aussi éclairée que lumineuse!
Document militaire de 1788 2380397644
La BNF dispose d'un second Règlement Provisoire daté lui aussi de 1788 (voir couverture ci-dessous) qui s'applique par contre 
à la discipline des Troupes à Cheval.
J'ignore si le consulter permettra d'avancer sur le règlement relatif aux troupes d'infanterie.
A tout hasard, un PDF est disponible à l'adresse suivante :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97928167.r=1788 règlement provisoire?rk=21459;2

A moins qu'il ne faille potasser un ouvrage intitulé L'INFANTERIE AU XVIIIème SIÈCLE signé du Capitaine d'Infanterie Bacquet?
Qui s'y colle?
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5606315s.r=infanterie 1788 règlement?rk=128756;0


Document militaire de 1788 B5e61393de9143ca5b85e5ad79bddd65bbc0a332

MAJ : apparemment, il y a l'embarras du choix dans les Règlements Provisoires puisque je viens à l'instant de trouver un "Règlement Provisoire concernant les Exercices et Manoeuvres de l'Infanterie"
pour l'année 1788 MAIS imprimé celui-là à Grenoble! 
https://archive.org/details/instructionprov00guergoog
Voir le PDF :
https://ia800908.us.archive.org/9/items/instructionprov00guergoog/instructionprov00guergoog.pdf

MAJ Bis : Je propose également LE CONTROLE DES TROUPES DE L'ANCIEN REGIME dont un PDF est disponible à :
https://francearchives.fr/fr/file/884e4fdc4d1ab7978be30d1a5859c677a992f2ca/FRSHD_PUB_00000201_0001.pdf
Revenir en haut Aller en bas
https://lesalbumsroses.tumblr.com
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 9:38

D'abord un grand merci à Chamane, car j'ai reçu « notre » trésor. Wink

Un petit livre qui m'a surpris par son état de conservation.
Plus de deux siècles après son édition et « son vécu », je suis
étonné par la qualité du papier.
En effet je vous laisse juge.

Le papier est inférieur à 80g/m².
Je précise que c'est une évaluation au « touché ».
Pour faire la mesure d'un grammage il faut faire une découpe et faire une pesée.
L'image montre une page et un zoom de la texture du papier.
C'est une fabrication « ancienne », manuelle.
Document militaire de 1788 Reg_0310

À cette époque, la fabrication du papier est très manuel, c'est seulement en 1798 que
Louis-Nicolas Robert invente la « machine à papier qui permettait de produire des
bandes de 12 à 15 mètres de papier. Il ne put cependant en tirer aucun profit et finit
sa vie instituteur à Vernouillet. »
Son invention évoluera et aujourd'hui la fabrication du papier est entièrement automatisé et
offre différents supports ou types de papiers aux imprimeurs.

Ci-dessous du papier Hachette des années "60". Ressemble fortement à de la pâte écrue = fort rendement.
La blancheur < à 60 et son oxydation importante ne garantit pas un bon vieillissement.
Document militaire de 1788 Langel10

Même type de papier, mais avec un grammage d'environ 90gr/m²
Document militaire de 1788 Langel10

Ci-dessous un papier des années "90". Type pâte blanchie avec une blancheur > à 60.
Bon vieillissement.
Document militaire de 1788 Assemb10

Comparer la « blancheur » d'un papier ou son « degré de blancheur » est une
erreur de langage. Le terme exact est : facteur de réflectance diffuse dans le bleu.
La mesure se fait avec un réflectomètre ayant les caractéristiques précises
pour la mesure d'une longueur d'onde X. La longueur d'onde, filtre et UV sont
normalisés... et le sujet me dépasse et je vais utiliser le terme impropre de
« blancheur ».
La « blancheur » du papier est importante pour l'impression couleurs. La norme du profil ICC permet de garantir
la perception colorée des images lors de l'impression. Les fabricants papier fournissent des fichiers de profil ICC
pour faciliter le traitement numérique et son contrôle pour l'impression.
Le « facteur de réflectance diffuse dans le bleu » permet d'obtenir le fichier de profil ICC.

Aujourd'hui, quand vous achetez une "ramette" de 500 feuilles A4, le vieillissement garanti est 200 ans.
On trouve aussi des papiers garantis pour quatre siècles.

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Chamane
Galaxie
Chamane

Nombre de messages : 1363
Age : 57
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 03/11/2015

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 10:57

Paxson a écrit:

De même, un exemplaire de l'édition de 1788 a été proposé à la vente chez un antiquaire spécialisé dans les armes anciennes (Bertrand Malvaux) :
www.bertrand-malvaux.com/fr/p/9871/reglement-provisoire-sur-le-service-de-l-infanterie-en-campagne-1778.html

Si c'est une trouvaille faite chez Emmaüs, il semblerait que tu puisses en tirer un bon prix (200 Euros évoqués sur le site Passion-Militaria). 

J'avais déjà vu cette annonce sur le site Bertrand-Malvaux mais l'exemplaire en vente a toujours sa reliure d'où son prix. Je n'ai pas trouvé le mien à Emmaüs, comme je l'explique dans "Bonjour tout le monde", mais c'est chez eux que j'ai reçu, en tant que bénévole, quelques rudiments de la cotation des ouvrages anciens. L'état de conservation, c'est 50 % du prix et il y aurait donc une importante décote, vu l'absence de couverture, si je cherchais à le mettre en vente. Mais ce n'est pas mon intention, de toute manière.
Merci pour les liens intéressants que tu nous signales, je n'ai pas encore tout lu.

@ Valente

Je me félicite de mon envoi qui nous permet, grâce à ces détails techniques dont tu nous fais part, d'en apprendre davantage sur cet ouvrage. Je n'avais pas du tout remarqué cette fleur de lys incrustée dans le papier. Mais elle n'est peut-être pas visible à l’œil nu ? Quel grossissement as-tu utilisé ? Ces photos sont très instructives quant à l'évolution de la qualité du papier. A propos de Fleur de Lys, je renvoie à mon sujet (que personne n'a lu, semble t'il) sur l'ouvrage de Pierre Joubert consacré à l'héraldique. Il nous y apprend que la Fleur de Lys, à l'origine, ne représente pas un lys stylisé mais plutôt un fer de lance, l'Angon des Francs avec ses deux crochets.
Revenir en haut Aller en bas
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 13:26

Chamane a écrit:
@ Valente
(...) Je n'avais pas du tout remarqué cette fleur de lys incrustée dans le papier. Mais elle n'est peut-être pas visible à l’œil nu ? (...) A propos de Fleur de Lys, je renvoie à mon sujet (que personne n'a lu, semble t'il) sur l'ouvrage de Pierre Joubert consacré à l'héraldique. Il nous y apprend que la Fleur de Lys, à l'origine, ne représente pas un lys stylisé mais plutôt un fer de lance, l'Angon des Francs avec ses deux crochets.

Bonjour @Chamane,

L'impression de notre "1788" est une impression à plat sous presse pour le transfert de l'encre.
La presse est manuelle et la « fleur de lys » est le « marquage en relief » inverse du papier.
On utilise la technique du gaufrage papier pour obtenir un marquage en relief.
En réalité, la page 36 est la fin d'un chapitre. Chapitre terminé par un "cul de lampe"  « fleur de lys » .
Le "cul de lampe" est un ornement et il existe des polices de caractères d'ornements.
Une police très utilisée est la police Casseau.
On trouve aussi le "fleuron" qui est aussi un ornement mais en début de chapitre.
Le "fleuron" peut se retrouver au dos d'un livre.
En faisant une analogie avec un livre Hachette de la BV.
L'illustration N/B d'un début de chapitre est un "fleuron" et la petite illustration N/B de fin
de chapitre est un "cul de lampe". Un "cul de lampe" couleurs se retrouve aussi au dos d'un BV.

Et un détail amusant est le "C2" du bas de page.
Marquage de l'imprimeur marquant la fin d'un livret pour assemblage.
Je suppose que l'assemblage se faisait à la fin de l'impression complète du livre.
Les "imprimés" étaient stockés, puis repris pour l'étape suivante...

Chamane a écrit:
@ Valente
(...)Quel grossissement as-tu utilisé ?
C'est un scan < à 50 dpi et un scanne en zoom numérique 2400 dpi.
C'est du script "logiciel" pour Gimp pour avoir un « visu » grossier.
Rien à voir avec un microscope électronique à X millions de brouzoufs Smile

Chamane a écrit:
A propos de Fleur de Lys, je renvoie à mon sujet (que personne n'a lu, semble t'il) sur l'ouvrage de Pierre Joubert consacré à l'héraldique.
Tu as un lien vers ton sujet ?
Ce que l'on trouve sur Wikipédia à propos de la Fleur de Lys.

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Chamane
Galaxie
Chamane

Nombre de messages : 1363
Age : 57
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 03/11/2015

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 16:37

Mon sujet s'appelle "Pierre Joubert". Je pensais qu'il intéresserait au moins Cedrix, grand fan de cet illustrateur.
Je rajoute un scan d'une planche des différents modèles de Fleur de Lys :
Document militaire de 1788 001_310
Revenir en haut Aller en bas
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyDim 5 Juil 2020 - 7:31

@Chamane

Le lien vers Pierre Joubert

J'avoue mon ignorance sur le sujet et pourtant c'est pas faute d'avoir lu :
* Jacques le Gall, Le secret des templiers
* Je suis Cathare
* Jhen de Jacques Martin
* Le dernier Cathare
* Le Cinquième Évangile
* Le dernier Templier
* Le Pape terrible
* Templier
* I.N.R.I (Le triangle secret)
* etc
Bref, des BDs ou l’œuvre de Pierre Joubert à propos de l'art Héraldique a dû servir
de référence... Pour d'autres scénaristes et dessinateurs.
Revenir en haut Aller en bas
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyDim 5 Juil 2020 - 8:15

Notre trésor "1788" offert par @Chamane...

Il nous est arrivé à tous à un instant de se dire : « que cette chose est belle. »
C'est souvent ce que l'on constate quand on découvre la police de caractère de Claude Garamont.
Chercher à répondre à la question « pourquoi la police Garamond est une belle police ? »
est chose quasi impossible. C'est du Garamond point barre !

Document militaire de 1788 Garamo11

Je vais essayer d'entrouvrir la « porte » de cette police Garamond qui fascine autant le
créateur typographique que le simple lecteur. Garamond m'a toujours étonné par sa simplicité
sa rigueur et sa "beauté naturelle".
Lisez les liens et si vous revenez ICI, alors c'est que vous recherchez le côté
irrationnelle de Garamond. Et quand on parle de Garamond, c'est comme pour « la cantate du Café » de J-S Bach. Une multitude d'interprétations pour sublimer l’œuvre du Maître.
Il existe aussi un grand nombre de variantes de la police Garamond.

Ci-dessous, des caractères type romain Garamond.
Document militaire de 1788 Garamo12

On remarque la goutte du <a>, comme l'aplatissement du départ de la plume.
Calligraphie de l'écriture que l'on observe avec les caractères <c>,<e>,<f>,<j>,...
Dans la variante du <H> dessiné par Robert Slimbach pour Adobe,
les angles des empattements sont émoussés, arrondis. Robert Slimbach
a voulu reproduire sans doute la foulure du plomb dans le papier après
de multiples usages. Certaines variantes Garamond poussent même le
détail à faire varier le dessin des bas & haut de casse du <H>.
La hauteur du <H> à l’intérieur de l’espace verticale du talus varie
en fonction de la variante (Garamond ITC).
Pour le <g>, les axes des "contreformes" ont des angles différents.
Les spécialistes supposent que cela joue sur la rapidité de lecture.
On remarque le petit œil du si caractéristique de Garamond qui
facilite la lecture.
En prenant le <m> comme exemple, les variantes sont sur la finesse
de la jonction. Résolument maigre ou plutôt traditionnelles comme une
plume virtuelle dans le dessin. Certaines variantes ont l'approche
du caractère qui « foule » le papier.
Le <o> permet de savoir si la variante Garamond chasse plus ou moins.
Et on peut continuer presque indéfiniment sur les autres caractères qui
caractérisent le côté post-gothique d'une Humane-Garalde ou une Garalde pure.
Mais j’arrête mon propos, car cela serait abuser de l'hospitalité du forum de Serge.
Je ne suis pas typographe, et suis donc incapable de répondre à votre (ma !) question :
« Pourquoi Garamond est une belle police de caractères ? »

Document militaire de 1788 Garamo13

La police Garamond est idéal pour la « lecture ». Les lettres de Garamond
sont fluides, cohérentes, harmonieuses.
C'est un plaisir de lire un livre en Garamond.

Sélection de quelques caractères typographiques Garamond.

Rappelons que la « lecture » est l'exercice le plus difficile pour
l'espèce humaine. Au-delà de mettre en valeur un texte, la typographie
permet de faciliter l'exercice de « lecture ». L'œil est le premier
« contacte » avec la typographie. Nous possédons un large spectre lumineux de
vision. Nous différencions aisément formes, localisations dans l'espace...
Malgré notre formidable capacité de vision, il est très simple de tromper
l’œil avec une simple image... ci-dessous¹.

Document militaire de 1788 Image10
Document militaire de 1788 Tribar10

La typographie effectue la correction de l'effet d'illusion applicable à tout
glyphe qui a des parties qui sont soit obliques, rondes ou pointues.
La typographie est au service du lecteur. C'est Pierre-Simon Fournier le jeune
qui définit les règles typographiques pour la langue françaises dans son
« Manuel typographique..., » de 1764.

P-S Fournier a écrit:
« Après les choses qui sont de première nécessité pour la vie, rien n'est plus précieux que les livres.
L'art TYPOGRAPHIQUE qui les produit rend des services importants et procure des secours infinis à la société.
Il sert à instruire le citoyen, à étendre le progrès des sciences et des arts, à nourrir et cultiver l'esprit,
et à élever l'âme : son devoir est d'être le commissionnaire et l'interprète général de la sagesse et de la
vérité ; en un mot, c'est le peintre de l'esprit. On pourrait donc l'appeler par excellence l'art des arts
et la science des sciences. » (Pierre-Simon Fournier le jeune, Manuel typographique..., 1764.)

Document militaire de 1788 Garamo15

On parle souvent du « gris imprimeur ». Ce « gris » permet de connaître instantanément
notre confort de lecture. Ayant lu les trois documents : de gauche à droite, un mémoire,
une thèse, un livre d'enfants. J'ai su que le mémoire était médiocre et les deux autres
de lecture « agréable ». Le mémoire a été rédigé sous Word© (Microsoft) avec beaucoup
de difficulté d'après son auteur. Au-delà de 10 pages Word© est une merde. C'est un
manque de respect envers le lecteur, d'adresser un document pour une relecture.

Le développement de l’informatique, a permis de démocratiser un art et technique sans
nous tracasser de ces caractères et aux règles d’utilisation de ces derniers.
Le résultat de cet état de chose a été la multiplication de documents utilisant sans
discernement et avec un sens approximatif de l’esthétique, des caractères que l’on trouve
désormais en très grande quantité sur nos ordinateurs.
La typographie est un art qui comme l’architecture, la peinture ou la sculpture, répond
à certaines règles.


¹) Échiquier d'Adelson, la teinte de A & B sont identiques.
  Triangle de Penrose

Pour en revenir à notre trésor "1788" offert par @Chamane... À suivre !
Revenir en haut Aller en bas
ValenteII
Bibliothèque Verte
ValenteII

Nombre de messages : 597
Age : 53
Localisation :
Date d'inscription : 09/09/2014

Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 EmptyJeu 9 Juil 2020 - 12:13

Je ne suis plus dépositaire du document que m'a remis Chamane.

C'est l’amicale DU 17e RÉGIMENT DU GÉNIE PARACHUTISTE qui est propriétaire
de notre "1788". Félicitations à cette amicale. Ce « règlement militaire
provisoire » a trouvé son lieu d'hébergement définitif.
En consultant le site de l'amicale, je découvre que notre "1788" est beaucoup
plus ancien que la création du 17ᵉ Régiment du Génie !
Les origines du 17ᵉ Régiment du Génie et son histoire commence en 1870-71.
Merci au rédacteur de la page¹, car c'est très bien fait. Du « lisible » qui n'a
rien à voir avec le "Ouaibe" obèse d'aujourd'hui.

C'est Chamane qui vous communiquera un lien pour télécharger le scan du "1788"
En effet, ma CNX internet est trop pourrave dans mon bled (merci Orange !).

C'est un "scan" 600dpi de très bonne qualité.
Vous remarquerez beaucoup de zone grise, ce qui est normal.
Regarder la vidéo sur la Typographie pour comprendre l'impression "en profondeur"
ou relief (gaufrage)...  De plus si la valeur de "dpi" est importante
la valeur "lpi" est plutôt faible. Cette faible valeur de "lpi" explique ce "moirage".
Vous pouvez démonter le PDF, modifier la colorimétrie, "redresser" les pages...
Gimp, Inskcape, ImagesMagik et bien d'autres LL sont disponibles en libre
téléchargement pour accomplir la tâche.   

Comme le temps passe, et je me souviens que le 15 mars 2012 j'étais chez un client
à Montauban et que deux jeunes allaient perdre la vie. C'étaient des soldats
17ᵉ Régiment du Génie. C'est en me rendant à Rodez que j'ai appris cette triste
nouvelle. À nos « malheureux camarades », j'adresse mes sincères amitiés respectueuses.

À suivre...



¹) Et du site qui a été réalisé avec des LL.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Document militaire de 1788 Empty
MessageSujet: Re: Document militaire de 1788   Document militaire de 1788 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Document militaire de 1788
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Présentation-