Livres d'enfants

Livres d'Enid Blyton, Paul-Jacques Bonzon, Anthony Buckeridge...
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Et si on parlait des 5 détectives?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 51
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyJeu 5 Oct 2006 - 10:06

A part Anthony Buckeridge, je m'intéresse à d'autres séries de livres et parmi ceux de Blyton, j'ai un faible pour la série des 5 détectives, publiés sous le titre mystères dans les années 60 dans la belle collection de l'Idéal Bibliothèque (15 volumes) avant d'être rebaptisés "5 détectives" plus tard dans l'affreuse bibliothèque rose, couverture souple.

La particularité de cette série (en plus d'avoir conservé les noms anglais dans la traduction française) réside dans la présence d'un aspect humoristique lié à:

-la présence du policier maladroit et ridicule, M. Groddy, dit "cirrculez!" qui essaie de coiffer les enfants dans leurs enquêtes

-les déguisements qu'utilise le chef des détectives, Fatty, à partir du 3ème volume. Dans "Le mystère du sac magique", il pratique même la ventriloquie.

et puis il y a dans les meilleurs opus un véritable suspens.

Par ailleurs, le charme de cette série réside aussi dans la présentation magnifique de l'Idéal avec ses 16 pleines pages d'illustrations couleur (par Jacques Fromont).

Parmi les 15 titres, j'ai un faible pour:

-le mystère du sac magique
-le mystère de la maison vide
-le mystère du chat botté
-le mystère de la fête foraine
-le mystère du collier de perles (où Fatty se déguise en... Napoléon!)

Si d'autres veulent en parler...

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyJeu 5 Oct 2006 - 11:23

Tu vas faire au moins un heureux, Sree, qui va même te bénir et te baiser les pieds...

cheers

Moi, j'aime cette série, mais moins que le Club des cinq, ou les Barney Mystery Serie...

J'adhere assez mal aux déguisements, et à la ventriloquie de Fatty !
Je ne crois pas un instant que l'on puisse se laisser prendre...
...et cela me gêne fortement...
On pourrait aussi parler de Ray Groody... et de ce qu'en fait Blyton...
(même si elle se rattrape ensuite !)

Enfin...je trouve les ficelles un peu grosses...


A vos plumes...

study
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4508
Age : 38
Localisation : Nouakchott, Mauritanie
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyJeu 5 Oct 2006 - 14:03

Admin - Serge a écrit:
Tu vas faire au moins un heureux, Sree, qui va même te bénir et te baiser les pieds...

cheers

Moi, j'aime cette série, mais moins que le Club des cinq, ou les Barney Mystery Serie...

J'adhere assez mal aux déguisements, et à la ventriloquie de Fatty !
Je ne crois pas un instant que l'on puisse se laisser prendre...
...et cela me gêne fortement...
On pourrait aussi parler de Ray Groody... et de ce qu'en fait Blyton...
(même si elle se rattrape ensuite !)

Enfin...je trouve les ficelles un peu grosses...


A vos plumes...

study

Oui-oui, je n'ignore pas que la série des 5 détectives a beaucoup moins accroché les fans français ! Vraiment, c'est fou comme vous portez le Club des Cinq aux nues !

Figurez-vous que dans la VO, Fatty est encore plus impertinent pour le pauvre Groddy (en anglais, son nom "Mister Goon" veut dire "con" ou "cancre"), tandis qu'en VF, le chef des détectives baisse pavillon (choix de l'éditeur ?).

Par exemple, dans "le mystère du chat siamois", à un certain endroit de l'histoire, Pip taquine Fatty qui veut pénétrer dans le champ de foire où un cirque a planté son chapiteau. Il dit : "You better watch out, Fatty, or the tigers will jump out and eat your good fat morsel" (traduction : "Tu as intérêt à ne pas y aller, Fatty, sinon les tigres te sauteront dessus et se régaleront de ta grosse personne"). En réalité, cette phrase n'a pas été traduite en VF ! En fait, je constate que, à la lecture des 15 titres anglais et français, Enid Blyton fait dire à ses personnages des choses vraiment impolies, surtout aux enfants (Fatty et Cie, Ray, ses frères jumeaux, les cousines jumelles des trois neveux de Groddy...), alors qu'en français, Claude Voilier (la traductrice de cette série) a quelque peu modifié les dialogues pour les rendres un peu plus polis.

Pourquoi faut-il toujours que l'éditeur ait sa voix au chapitre ? Enid Blyton aurait dû être plus sévère pour ses droits d'auteur, c'est aussi un peu sa faute à elle si la version française a été ainsi manipulée, ruinée, violée ! ... Mad

Voilà que je deviens fou furieux (je risque de faire une crise d'apoplexie, comme le vieux père Groddy, nan, je plaisante !)

:face:
Revenir en haut Aller en bas
Pouchky
Invité



Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyJeu 5 Oct 2006 - 16:45

Je n'ai lu qu'une seule des histoires des 5 détectives.

je n'ai pas adheré au roman bien qu'il dispose d'éléments très séduisants comme un cadre champêtre, un policeman ridicule, des promenades nocturnes intrigantes...le tout à la sauce british que j'aime tant en littérature (mes livres de chevet : J Austen, W Collins, PG Wodehouse...)
Je n'ai pas accroché, il faudrait que j'en lise un autre.


Les illustrations de Fromont sont adorables, comme pour la série de la famille Tant Mieux.
Revenir en haut Aller en bas
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4508
Age : 38
Localisation : Nouakchott, Mauritanie
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyJeu 5 Oct 2006 - 17:39

Pouchky a écrit:


Les illustrations de Fromont sont adorables, comme pour la série de la famille Tant Mieux.

Opinion que je partage à 100 pour cent avec toi, Pouchky ! Moi aussi, je suis fan des illustrations de Fromont : il a aussi fait d'excellents dessins pour la série des "6 cousins" (idéal bibliothèque).

Pourquoi les Cinq Détectives n'ont-ils pas l'heur de vous plaire à vous, les Français ? Pour ceux d'entre vous qui lisent l'anglais, je vous recommande vivement de vite vous procurer un exemplaire en VO de cette série : vous ne serez pas déçus, croyez-moi !

Je crois que le succès d'un livre, d'une série, dépend en grande partie du traducteur, donc si les "Cinq Détectives" vous restent en travers de la gorge, c'est sans doute en partie de la faute de Claude Voilier ? Pourtant, je crois que le style de Mme Voilier est fort plaisant. Mais alors, pourquoi la mayonnaise ne prend-elle pas, chez le lecteur français ?

😕
Revenir en haut Aller en bas
Minimum
Mini Rose
Minimum

Nombre de messages : 60
Age : 66
Localisation : dans mes rêves
Date d'inscription : 21/10/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptySam 21 Oct 2006 - 22:36

J'adore cette série. Il faut les lire dans l'Idéal Bibliothèque, c'est mieux. Je crois que l'histoire a gagné en restant dans son contexte original. On y observe le vie à l'heure anglaise. Bien que les fil des histoires soit répétitif, on ne sait pas à l'avance ce que ce pauvre Mr Groody va faire pour que l'histoire devienne imprévue. Quand il a la solution entre les mains, il n'y croit pas et quand il est sûr de son enquête il a tout faux. C'est d'ailleurs un des seuls écarts que Blyton se permet avec le politiquement correct. Elle ridiculise un peu la police et on se demande comment un ballot pareil peut être gendarme. Il devait avoir des appuis au ministère et comme les histoires se passent dans un endroit somme toute assez calme, c'est là qu'on la mis.
D'après Blyton, le personnage de Fatty est un de ceux dont elle a emprunté le caractère à un personnage existant et c'est le héros, un peu pédant de la série. Mais il est malgré tout bien brave, généreux, ingénieux, courageux et il le fait savoir.
Il faut les lire engardant à l'esprit que ces histoires se déroulent à une autre époque, difficilement transposable à aujourd'hui. C'est un tort que les éditions de livres pour enfants veulent à tout prix adapter les histoires au monde actuel.
On imagine mal Robinson Crusoe rescapé du naufrage d'un sous-marin lol!
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 22 Oct 2006 - 8:09

Sree >>Je crois que le succès d'un livre, d'une série, dépend en grande partie du traducteur, donc si les "Cinq Détectives" vous restent en travers de la gorge, c'est sans doute en partie de la faute de Claude Voilier ? Pourtant, je crois que le style de Mme Voilier est fort plaisant. Mais alors, pourquoi la mayonnaise ne prend-elle pas, chez le lecteur français ?

La qualité des traductions est importante...
Mais là, (quoique Jean-Marie Simonis nous ait prouvé que les textes sont beaucoup amputés en VF) je ne crois pas que la traduction y soit pour quelque chose...

Il y a évidemment une raison au succés des "Club des cinq" et a celui beaucoup moindre des "Cinq détectives..."

Je crois que les jeunes lecteurs français des années 50-70 étaient plus avides "d'aventures" que "d'enquêtes"...

Le Club des cinq découvre une île, (Kernach), des plateaux désertique, (Va camper) des landes mystérieuses, (En randonnée, La locomotive), des côtes sauvages, (Bord de la mer, Boussole), etc.
Leur recherches pour résoudre un mystère n'imittent pas les enquêtes d'un Poirot, ou d'un Maigret... elle est plus aventureuse...

Je suis aussi convaincu que le lecteur anglais est plus "naïf", reste plus "bébé" que le lecteur français...
C'est Colette qui s'étonnait du succés auprès des jeunes anglais de pièces de théatre, de comédie enfantines qui auraient fait sourire les jeunes français du même âge...

Le jeune anglais joue au "détective" plus facilement que le jeune français, ne s'offusque pas des "grosses ficelles" employées dans la série des 5 détectives...
(qui croirait une seconde qu'un garçon de l'âge de Fatty puisse se grimer en vieillard, et qu'on y croie une seconde ! Q'il puisse être ventriloque au point de duper les gens...)
Je lis sans déplaisir cette série, mais je suis agaçé par ses grosses ficelles... et le manque d'aventure dans le sens de "dépaysement"...

Pour ce qui est du caractère anglais de la série, qui a été pour une fois conservé, il n'est pas du tout gênant...
Les Bennett, typiquement anglais, ont beaucoup plu !

Je parlais de grosses ficelles ! Parlons du gros Groody !
Balourd, idiot à un point inimaginable, et même maladroit...On ne compte plus ses chutes de vélo !

Pour résumer, avec le club des cinq, Blyton a créé de jeunes héros comme nous, passant des vacances au bord de la mer, avec cousins ou cousines, à qui il "arrive" des aventures... Ils ne les cherchent pas, ils ne "jouent" pas aux aventuriers...

Avec les cinq détectives, elle a fait ne sorte de caricature, où tous les traits sont épaissis, (déguisement, ventriloquie, techniques policières, policier imbécile...)

Le succés du Club des cinq, c'est la encontre d'un désir de liberté, d'aventure, collant aus préoccupations des jeunes lecteurs, vacances à la mer, plage, vacances sans les parents, dans des lieux mystérieux, landes, souterrains, falaises...

Ce n'est que mon opinion, mais je tente de répondre de mon point de vue à la question de Sree, étonné par le sort que font les français à cette série...
C'est à mon avis pour la même raison que le Clan des sept a eu un succés modeste : "les enfants y jouent" a une sociéte, avec des mots de passe, des régles... ce qui paraît trop naïf au lecteur français...
Bien sur, le petit français joue aussi à ces jeux... Mais il attend autre chose de ses héros, que de se comporter comme lui.

study
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Minimum
Mini Rose
Minimum

Nombre de messages : 60
Age : 66
Localisation : dans mes rêves
Date d'inscription : 21/10/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 22 Oct 2006 - 10:28

Je pense que l'analyse de Serge est correcte. Le Club des Cinq est la série à laquelle je me suis le plus identifié en étant enfant, nom français, lieux également, manière de vivre identique. D'ailleurs je n'aime pas beaucoup les histoires de Blyton qui de passent dans des pays "étrangers", royaume lointain, pays imaginaire. J'ai d'ailleurs longtemps cru que l'auteur était une Française, à un certain âge, on ne se préoccupe pas trop de ces détails.
La découverte des Cinq Détectives s'est faite pour moi plus tard, quand j'avais épuisé les autres lectures. Il faut dire que leur parution dans l'Idéal Bibliothèque représentait un investissement financier assez considérable, le double d'une Rose normale. On avait pas toujours les sous. Il est certain que dans cette série le côté détective est plus marqué, ce n'est pas une aventure qui survient au hasard, les héros cherchent des mystères à résoudre et ils font tout pour en trouver.
Malgré tout cette série est pour moi l'une des plus attachante, une de celle que je peux relire maintenant sans m'ennuyer avec mon regard d'adulte.
Revenir en haut Aller en bas
patrick1926
Mini Rose
patrick1926

Nombre de messages : 73
Age : 51
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 01/04/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 22 Oct 2006 - 17:30

Je pense qu'il y a tout de même du dépaysement dans les 5 détectives. Ceux-ci vadrouillent souvent dans les environs avec leurs vélos et l'une des histoires tourne par exemple autour d'un monument plus ou moins désaffecté situé en haut d'une colline où les enfants avaient d'abord pensé inventer un faux mystère pour se moquer de Groddy avant de découvrir un vrai mystère. Et puis il y a le charme de ces vadrouilles nocturnes, quand la brume anglaise entoure le paysage d'un halo de mystère.

Et les ficelles ne sont pas toujours aussi grosses. Dans le mystère du chat botté, le suspens est bien maintenu avant le coup de théâtre final. Dans le mystère de la fête foraine, quelques indices discrètement glissés dans le récit nous permettent de deviner à peu près en même temps que Fatty l'identité de la personne recherchée par la police. Je trouve ces histoires plus prenantes et plus variées que celles des club des 5 où j'ai l'impression qu'on finit toujours par retrouver un trésor au fond d'une gallerie, d'un souterrain, d'une grotte ou d'un puits (l'élément souterrain y semble très fréquent). Dans les club des 5, ce sont les décors qui changent d'un livre à l'autre alors que dans les 5 détectives, les intrigues sont plus diversifiées au sein d'un décor qui change assez peu (le village de Peterwood) sauf à travers les saisons.
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 22 Oct 2006 - 18:01

patrick1926 a écrit:
Je pense qu'il y a tout de même du dépaysement dans les 5 détectives. Ceux-ci vadrouillent souvent dans les environs avec leurs vélos et l'une des histoires tourne par exemple autour d'un monument plus ou moins désaffecté situé en haut d'une colline où les enfants avaient d'abord pensé inventer un faux mystère pour se moquer de Groddy avant de découvrir un vrai mystère. Et puis il y a le charme de ces vadrouilles nocturnes, quand la brume anglaise entoure le paysage d'un halo de mystère.

Et les ficelles ne sont pas toujours aussi grosses. Dans le mystère du chat botté, le suspens est bien maintenu avant le coup de théâtre final. Dans le mystère de la fête foraine, quelques indices discrètement glissés dans le récit nous permettent de deviner à peu près en même temps que Fatty l'identité de la personne recherchée par la police. Je trouve ces histoires plus prenantes et plus variées que celles des club des 5 où j'ai l'impression qu'on finit toujours par retrouver un trésor au fond d'une gallerie, d'un souterrain, d'une grotte ou d'un puits (l'élément souterrain y semble très fréquent). Dans les club des 5, ce sont les décors qui changent d'un livre à l'autre alors que dans les 5 détectives, les intrigues sont plus diversifiées au sein d'un décor qui change assez peu (le village de Peterwood) sauf à travers les saisons.


Very Happy Very Happy Very Happy

Je savais qu'en dehors de Bennett, les cinq détectives avaient ta préférence !
Mais on ne refait pas son enfance...
Ce sont les aventures du Club des cinq qui m'ont fait rêver...
Quand j'étais petit...................
..............si je n'ai découvert les cinq détectives qu'adulte... c'est sans doute que je les élliminais, petit garçon, quand je hantais le box des livres roses dans la librairie de ma ville !

Si, les ficelles sont quand même énormes : franchement, je ne crois pas une seconde aux déguisement et à la ventriloquie de Fatty ! et si on enlève cela, tout s'éffondre... Groody est VRAIMENT trop stupide, Fatty TROP intelligent...
je m'amuse à lire leur "aventures"... mais j'ai l'impression qu'on me mêne en bateau...
Enfant, le club des cinq avait atteint pour moi une réalité, j'en rêvais, j'aurais voulu être avec eux sous la tente, dans les souterrains, en bateau, chez les gitans...
Je me distrais avec les detective, je rêve avec le club des cinq...
Je suis un verseau... un planeur, un rêveur, un sensitif, un émotionnel...

Mais j'ai mes même réactions concernant par exemple la littérature policière...
Je mets Maigret loin devant Christie...
(là, bien sur, il ne s'agit pas de ficelles!)...

Simplement, je suis plus sensible aux atmosphères, à la psychologie des personnages qu'à habilité d'une enquète, et à sa logique...

Là, il me semble que le Club des cinq l'emporte, avec Claude, Jo, avec les atmosphères très variées des aventures des cinq...

Mais je crois bien que cela ne se discute pas ! :
Hormis l'analyse... reste l'impression, la sensation... et je suis plus touché par le Club des cinq, ou les Barney, que par les cinq détectives...

Et si on parlait des 5 détectives? C021
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Ksiopé
Bibliothèque Rose
Ksiopé

Nombre de messages : 203
Age : 64
Localisation : France
Date d'inscription : 15/10/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 22 Oct 2006 - 21:44

Entre les 5 détectives et le club des 5 ,mon coeur balance..... ❤ Je me suis beaucoup amusée à lire les 5 détectives mais au final leurs facéties deviennent peu crédibles.
Le club des 5 reste tout au long des ouvrages fidèle au côté aventure.
Aujourd'hui c'est vers les club des 5 que je me suis tournée pour la relecture de l'oeuvre d'Enid Blyton...alors nul doute que c'est ma série number one Et si on parlait des 5 détectives? Panneau3
Je n'ai pas l'impression que les jeunes lecteurs français d'aujourd'hui apprécient cette série.
Revenir en haut Aller en bas
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4508
Age : 38
Localisation : Nouakchott, Mauritanie
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyMar 24 Oct 2006 - 11:48

Merci, merci, Serge, pour cette excellente analyse. cheers Je comprends enfin grâce à toi pourquoi les Français préfèrent les club des cinq et éventuellement les Barney aux autres séries de Blyton, notamment le clan des 7 et les 5 détectives.

Ca me ramène à une douzaine d'années en arrière, celles où j'avais l'âge de nos jeunes héros ! Mon petit voisin et moi on avait formé un clan, qu'on avait baptisé le clan des deux ! On se réunissait tous les jeudi après-midi dans un garage abandonné du quartier, on y apportait des biscuits et de la limonade dont on se régalait, mais d'aventure, bernique ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
Bibliothèque Rose
Cécile

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 13/11/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyMer 15 Nov 2006 - 11:03

Je vais mettre mon grain de sel, parce que j'aime beaucoup les Cinq Détectives. C'est même ma série Blyton préférée.

Je l'ai découverte tardivement, quand je retournais ciel et terre à la recherche des Blyton que je ne connaissais pas. Les Idéal Bibliothèque étant rarissimes, il m'en manque encore beaucoup pour achever ma collection. Mais j'ai tout de suite aimé cette série.

Déjà, le fait que les romans soient centrés sur des intrigues policières les rend pour moi mieux construits, du point de vue de l'intrigue, que les Cinq et autres, qui ne sont que des "aventures", des successions d'événements auxquels on finit par donner un sens parce qu'il en faut bien un. Il y a plus de suspense et de logique dans les Cinq Détectives, le lecteur peut s'amuser à tenter d'élucider l'énigme en même temps que les Détectives, car il dispose généralement des mêmes indices (et quelle joie de s'apercevoir à la fin qu'on avait raison!). Dans les Cinq, le lecteur se contente de suivre ce qui arrive, avec les Détectives, il peut anticiper. Bien sûr, les intrigues des livres varient parfois prodigieusement en qualité, mais quand elles sont bonnes, elles sont vraiment bonnes.

Quand elles sont moins bonnes, il y a toujours l'humour. L'humour! C'est quelque chose qui m'a toujours un peu manqué chez Blyton. Comparé à Fantômette que je lisais enfant, les Cinq et les Sept en manquaient sérieusement! Les Cinq Détectives rattrapent ce manque. Alors bien sûr, c'est parfois invraisemblable, mais c'est tellement drôle! (le coup de la ventriloquie m'avait fait beaucoup rire, même si on n'y croit pas une seconde) Laughing Wink

Enfin, il y a les personnages. Larry, Pip et Daisy n'ont pas tellement d'intérêt, ils ressemblent à tous les garçons et filles de Blyton, sans traits de caractère vraiment saillants. Betsy et Fatty sont par contre très attachants. Betsy est très bien mise en valeur alors qu'elle est la plus jeune (je la trouve même franchement plus mûre et plus intelligente qu'Annie, alors qu'elle a deux-trois ans de moins!): son sens de l'observation, son esprit d'à-propos, sa merveilleuse mémoire en font un parfait complément de Fatty. Fatty... pas besoin de m'étendre là-dessus. C'est le seul garçon chez Blyton qui accuse le coup de l'adolescence en muant, ce qui rend plus vraisemblables ses déguisements. Plus que toute son intelligence, son ironie (délicieuse!), son talent, j'apprécie son orgueil naïf qui le rend plus humain et la gentillesse toute spéciale qu'il a envers Betsy: il n'est pas condescendant et surprotecteur comme l'est parfois François avec Annie.

Voilà mes quelques raisons d'aimer cette série. Il y en a d'autres, mais elles sont plus compliquées à expliquer. Ah! si, une dernière: Jacques Fromont, bien sûr (le fait que son Fatty ressemble par certains côtés à un garçon dont j'étais amoureuse au collège a dû faire la différence...) Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyMer 15 Nov 2006 - 11:22

Cécile a écrit:
Je vais mettre mon grain de sel, parce que j'aime beaucoup les Cinq Détectives. C'est même ma série Blyton préférée.

Je l'ai découverte tardivement, quand je retournais ciel et terre à la recherche des Blyton que je ne connaissais pas. Les Idéal Bibliothèque étant rarissimes, il m'en manque encore beaucoup pour achever ma collection. Mais j'ai tout de suite aimé cette série.

Déjà, le fait que les romans soient centrés sur des intrigues policières les rend pour moi mieux construits, du point de vue de l'intrigue, que les Cinq et autres, qui ne sont que des "aventures", des successions d'événements auxquels on finit par donner un sens parce qu'il en faut bien un. Il y a plus de suspense et de logique dans les Cinq Détectives, le lecteur peut s'amuser à tenter d'élucider l'énigme en même temps que les Détectives, car il dispose généralement des mêmes indices (et quelle joie de s'apercevoir à la fin qu'on avait raison!). Dans les Cinq, le lecteur se contente de suivre ce qui arrive, avec les Détectives, il peut anticiper. Bien sûr, les intrigues des livres varient parfois prodigieusement en qualité, mais quand elles sont bonnes, elles sont vraiment bonnes.

Quand elles sont moins bonnes, il y a toujours l'humour. L'humour! C'est quelque chose qui m'a toujours un peu manqué chez Blyton. Comparé à Fantômette que je lisais enfant, les Cinq et les Sept en manquaient sérieusement! Les Cinq Détectives rattrapent ce manque. Alors bien sûr, c'est parfois invraisemblable, mais c'est tellement drôle! (le coup de la ventriloquie m'avait fait beaucoup rire, même si on n'y croit pas une seconde) Laughing Wink

Enfin, il y a les personnages. Larry, Pip et Daisy n'ont pas tellement d'intérêt, ils ressemblent à tous les garçons et filles de Blyton, sans traits de caractère vraiment saillants. Betsy et Fatty sont par contre très attachants. Betsy est très bien mise en valeur alors qu'elle est la plus jeune (je la trouve même franchement plus mûre et plus intelligente qu'Annie, alors qu'elle a deux-trois ans de moins!): son sens de l'observation, son esprit d'à-propos, sa merveilleuse mémoire en font un parfait complément de Fatty. Fatty... pas besoin de m'étendre là-dessus. C'est le seul garçon chez Blyton qui accuse le coup de l'adolescence en muant, ce qui rend plus vraisemblables ses déguisements. Plus que toute son intelligence, son ironie (délicieuse!), son talent, j'apprécie son orgueil naïf qui le rend plus humain et la gentillesse toute spéciale qu'il a envers Betsy: il n'est pas condescendant et surprotecteur comme l'est parfois François avec Annie.

Voilà mes quelques raisons d'aimer cette série. Il y en a d'autres, mais elles sont plus compliquées à expliquer. Ah! si, une dernière: Jacques Fromont, bien sûr (le fait que son Fatty ressemble par certains côtés à un garçon dont j'étais amoureuse au collège a dû faire la différence...) Rolling Eyes

Merci cécile !

Tu me confortes dans ma préférence pour le Club des cinq, devant les 5 détectives...
❤

Question de personnalité : ça se discute aussi mal que la préférence pour un plat, une atmosphère, un climat....
:drunken:
Déjà, l'intrigue poliçière n'est pas le plus important pour moi !
C'est pourquoi je préfère Maigret à Hercule Poirot, Simenon, a la tata Christie...
(que j'aime bien quand même !)
L'atmosphère, les conflits entre enfants, adultes, sont plus profonds dans les c5 que chez les "détectives", plus superficiels...
L'aventure, le hasard, priment sur la déduction, le jeu de l'enquête...
alors, évidemment, selon son point de vue, on préfère l'un ou l'autre !
Et si on parlait des 5 détectives? C016

L'humour...
En littérature enfantine, seul l'humour des Bennett me touche !
(Et puis je suis passionné d'histoires de collèges, de pensions ! )

Généralement, je préfère le drame à la comédie, le triste au gai, la nostalgie à la modernité...
En cinéma, comme en littérature....

La ventiloquie et les déguisements bidon me laissent froid, hélas...

je préfère lire les malheurs de Claude dans "le club des cinq" ou je ressens tout intenssément ... que les blagues de Fatty...

Des goûts et des couleurs... contrastées...



Et si on parlait des 5 détectives? Mete06 Et si on parlait des 5 détectives? Mete06


EDIT :

Oui, quand même un personnage que j'aime beaucoup dans les 5 détectives, c'est Betsy !


Et si on parlait des 5 détectives? 1223
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Cécile
Bibliothèque Rose
Cécile

Nombre de messages : 309
Date d'inscription : 13/11/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyMer 15 Nov 2006 - 11:31

Tout à fait d'accord avec toi!

De toute façon, si tout le monde avait les mêmes goûts, on s'ennuierait, parce qu'il n'y aurait plus rien à discuter!

Et si on parlait des 5 détectives? 1

Je comprends parfaitement qu'on puisse préférer les Cinq aux Détectives, puisqu'ils répondent à des critères tout différents des critères de qualité!

Et je suis contente que tu aimes Betsy!
Et si on parlait des 5 détectives? Panneau3
Revenir en haut Aller en bas
Minimum
Mini Rose
Minimum

Nombre de messages : 60
Age : 66
Localisation : dans mes rêves
Date d'inscription : 21/10/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 19 Nov 2006 - 18:33

Cinq ou Cinq ce sera toujours l'éternelle question. Quans je les lisais enfant, je ne faisais pas tellement de différence. Le Club de Cinq est incontestablement plus populaire en France, mais cette popularité peut aussi s'expliquer par le fait que les Détectives étaient moins diffusés du fait de leur édition dans Idéal Bibliothèque, surtout le double du prix pour un contenu à peu près égal en lecture. D'ailleurs, essayez de trouver les deux Cinq édités sous ce format, vous verrez qu'il sont, de loin, beaucoup plus difficiles à trouver. Les Cinq c'est beaucoup l'aventure, les Détectives plus centré sur l'enquête. Mais il y a certainement plus d'humour dans les Détectives, Mr Groody est là pour en mettre. Il n'en reste pas moins que les deux séries ont des histoires assez inégales dans la qualité, dans "l'épaisseur " de l'aventure ou du mystère à résoudre. Je pense qu'un bon Détectives vaut bien un mauvais Cinq.
Et si on parlait des 5 détectives? Envoit_b
Revenir en haut Aller en bas
Corso
Admin
Admin
Corso

Nombre de messages : 2593
Age : 46
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 19 Nov 2006 - 20:41

J'adore les 5 Détectives peut-être plus que le Club des Cinq.
Je trouve qu'il y a plus d'inventivité et d'humour.
Ce qui m'a fasciné, enfant, c'est les "trucs" de détectives de Fatty que j'ai pu mettre en pratique : faire de l'encre invisible avec du jus d'orange et sortir d'une pièce fermée à clé en glissant un papier journal dessous et en faisant tomber la clé de la serrure dessus.
Je me suis souvent entraîné!
Appelez-moi Houdini désormais lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://paul-jacques-bonzon.fr/
Admin-Serge
Admin
Admin
Admin-Serge

Nombre de messages : 9376
Age : 69
Localisation : Normandie - Cotentin - Cherbourg
Date d'inscription : 18/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 19 Nov 2006 - 21:02

Alors, les cinq détectives feront votre bonheur...
Very Happy Very Happy
Cependant, je ne crois pas que l'idéal bibliothèque ait quelque chose à voir avec son modeste succés en France...

Cette série a été, comme le club des cinq, publiée, et republiée des tas de fois dans la Rose...
Voir les éditions sur mon site :
http://perso.orange.fr/serge.passions/cinq_detectives_titres.htm
Deux trois éditions après celle en IB... parfois plus...

C'est ainsi !

Mais encore une fois, c'est normal !
Pour qui aime le côté enquête, et les idées de Fatty, et si on ferme les yeux sur ses grosses ficelles... ses enquêtes seront un bonheur...

Moi, je préfère aventure, mystère, atmosphère...
Et puis l'humour.... a froid, comme celui de Bennett oui... celui de Fatty, pas trop !


Et puis je pense qu'un bon Club des cinq vaut bien au mauvais Cinq détective...

Et si on parlait des 5 détectives? Hihihi_l

Et si on parlait des 5 détectives? C021 Very Happy Smile Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://serge-passions.fr/livres_d_enfants.htm
Corso
Admin
Admin
Corso

Nombre de messages : 2593
Age : 46
Localisation : Barneville-Carteret
Date d'inscription : 19/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyDim 19 Nov 2006 - 21:09

Vous n'allez pas vous battre à coups de smilies tous les deux Laughing
De vrais gamins! lol!
Et le Clan des Sept alors, hein! Personne n'en parle jamais!
Clone surnuméraire des Cinq?
Revenir en haut Aller en bas
http://paul-jacques-bonzon.fr/
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4508
Age : 38
Localisation : Nouakchott, Mauritanie
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyVen 5 Jan 2007 - 14:32

Corso a écrit:
Vous n'allez pas vous battre à coups de smilies tous les deux Laughing
De vrais gamins! lol!
Et le Clan des Sept alors, hein! Personne n'en parle jamais!
Clone surnuméraire des Cinq?

Oui, pourquoi le clan des sept ne fait-il jamais l'objet de la moindre discussion ici ? C'est vraiment dommage, parce que j'aime bien aussi cette série.

Rolling Eyes Wink Mad
Revenir en haut Aller en bas
Anne
Galaxie
Anne

Nombre de messages : 3785
Age : 44
Localisation : les landes du Nord...
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyVen 5 Jan 2007 - 15:57

Je n'en ai pas lu beaucoup mais j'avoue que je n'ai pas accroché...
Et si on parlait des 5 détectives? 1

_________________
"Lire est à l'esprit ce que la gymnastique est au corps." (Joseph Addison, 1672-1719)
Revenir en haut Aller en bas
fan_indien
Galaxie
fan_indien

Nombre de messages : 4508
Age : 38
Localisation : Nouakchott, Mauritanie
Date d'inscription : 21/03/2006

Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? EmptyVen 5 Jan 2007 - 16:29

Anne a écrit:
Je n'en ai pas lu beaucoup mais j'avoue que je n'ai pas accroché...
Et si on parlait des 5 détectives? 1

Eh ben justement, tu n'en as pas bouquiné beaucoup parce que tu n'as pas aimé. Rolling Eyes
Et puis, tu n'es pas la seule à ne pas apprécier cette série, snif ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et si on parlait des 5 détectives? Empty
MessageSujet: Re: Et si on parlait des 5 détectives?   Et si on parlait des 5 détectives? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on parlait des 5 détectives?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Livres d'enfants :: Enid Blyton-